Propriétaires Jeanneau
Bienvenue sur le forum des Propriétaires de bateaux Jeanneau.
Vous pouvez visiter ce forum mais vous n'aurez pas accès aux fichiers joints, si vous n'êtes pas inscrit.
N'hésitez pas à nous rejoindre, ce forum est gratuit et sans pub !
Jean-Michel.

Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  jltor le Jeu 5 Aoû - 15:18

Merci de prendre des nouvelles.

Il est à Hyères, les réparations de la jupe et des cotés sont terminés, il a été polishe entièrement; vendredi, il manquait à poser les bandes de décos (on dirait qu'il sort du moule !). Le frigo, le chauffe eau ont été changé, les faisceaux électriques révisés et testés. Le gréement a été entièrement révisé. Sont en attente (chantier Jeanneau) les rails de fargue et les balcons. Si tout va bien, peut-être le 3° WE d'Aout...
Nous avons des arrières saisons magnifiques parait-il.
Les travaux de la digue du bassin Berouard sont parait-il au programme de cet hiver...Nous ne perdons pas espoir.

Amitiés et bonnes vacances à tous.

avatar
jltor
Rang dans le forum : Armateur

Nombre de messages : 124
Age : 56
Localisation : La Ciotat
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://web.me.com/jltorresani1/Sun_Odyssey_35_ALGUIMAR/Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  Jean-Michel le Jeu 5 Aoû - 15:03

Bonjour Jean-louis,
Je viens de relire l'article sur V&V. Où en est ALGUIMAR, a-t-il retrouvé son élément ?
Amitiès.

_________________
Jean-Michel, Administrateur.
Sun Odyssey 42i Performance : SHADOW
avatar
Jean-Michel
Admin

Nombre de messages : 979
Age : 56
Localisation : Carnon (Montpellier )
Date d'inscription : 04/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://jeanneau.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

courage !!

Message  delphinus le Dim 13 Juin - 18:51

je suis passé à la Ciotat, voici deux semaines et en me promenant j'ai vu Alguimar.
J'ai été fortement impressionné par les dégâts ... Depuis j'ai acheté une bombe de mousse expansée que je laisse dans mon bateau ... une excellente idée à retenir ...
Je te souhaite que tout cela se résolve le mieux possible et que tu puisses reprendre la mer rapidement.
Mon passage à la Ciotat m'a permis de voir deux jolies unités sorties des chantiers de Monaco, l'une de course et l'autre voilier de milliardaire.... ça ne me fait pas rêver mais c'est joli quand même
avatar
delphinus
Rang dans le forum : Armateur

Nombre de messages : 551
Age : 66
Localisation : Cap d'Agde
Date d'inscription : 17/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.associationdesproprietairesdejeanneau.com/

Revenir en haut Aller en bas

Des nouvelles d'Alguimar

Message  jltor le Dim 13 Juin - 10:07

Alguimar a été demâté le 8 et transporté par la route à Hyères le 10 Juin...Entre les expertises et les disponibilités des uns et des autres, 36 jours sur l'aire de carénage. Les travaux devraient débuter la semaine prochaine par un grand nettoyage de plus et une probable nouvelle visite d'expert. La remise à l'eau, peut-être fin juillet, mais plus probablement courant Aout, mais avec un bateau qui sera remis à neuf selon les experts et le concessionnaire (moi je trouve qu'il était déjà pas si mal avant cet incident climatique).
Cet été sera donc peu marin, ou sur les bateaux des autres ce qui est pas si mal.
Bonnes vacances à tous.
Jean Louis.
avatar
jltor
Rang dans le forum : Armateur

Nombre de messages : 124
Age : 56
Localisation : La Ciotat
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://web.me.com/jltorresani1/Sun_Odyssey_35_ALGUIMAR/Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas

sun odyssey 32

Message  CESENATICO le Mer 12 Mai - 18:48

Bonsoir

je suis dans dans l'autre bassin du port de plaisance de la Ciotat
et pour avoir été pendant 15 ans dans le votre je comprends
votre tristesse, j'ai vu votre sun sur cale dimanche effectivement il à souffert
il est anormal de demander au plaisancier de payer une place au port sans lui assurer
un minimum de sécurité surtout que le problème ne date pas d'hier
j'ai passé quelques nuits blanches avec mon père quand j'étais jeune à l'époque les bateaux étaient
moins larges et moins nombreux donc plus de place .

bon courage

franck

CESENATICO
Rang dans le forum : Equipier

Nombre de messages : 10
Age : 51
Date d'inscription : 28/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  Maupiti le Mer 12 Mai - 9:16

Bonjour,
Nous sommes tous meurtris No dans ces situations, surtout dans son propre port. Parfois on se sent, faussement, plus en sécurité au port…..à méditer et à retenir que le port de la Ciotat par fort vent d’est peut-être très mauvais comme malheureusement beaucoup de ports protégés du mistral ou de la tram…
Nous te souhaitons à tous les tiens et à Alguimar un « prompt rétablissement » moral pour les uns et mécanique pour Alguimar.
Phi&gi.
avatar
Maupiti
Rang dans le forum : Equipier

Nombre de messages : 18
Age : 55
Localisation : Carnon (34) Lyon dom.
Date d'inscription : 24/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les mots

Message  delphinus le Mer 12 Mai - 6:23

Les mots ne répareront pas ton bateau mais peuvent redonner un peu de b(ô)aume au coeur, alors courage et espèrons que ton bateau pourra repartir très très rapidement
avatar
delphinus
Rang dans le forum : Armateur

Nombre de messages : 551
Age : 66
Localisation : Cap d'Agde
Date d'inscription : 17/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.associationdesproprietairesdejeanneau.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  phil92 le Mar 11 Mai - 20:32

Ce sont des images impressionnantes qui montrent à quel point la mer peut être dure.
Alors comme Jean-Michel je ne peux que compatir et souhaiter bon courage à toutes les victimes de ces colères marines.
avatar
phil92
Rang dans le forum : Armateur

Nombre de messages : 283
Age : 94
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  Jean-Michel le Mar 11 Mai - 20:15

Bonjour Jean-Louis,
Ce récit reflète la pénibilité de la situation dans laquelle tu te trouves, je ne peux que compatir, et on est en droit de se poser des questions sur l'appellation "Port" de l'endroit où est amarré Alguimar.
Un port est censé protéger nos navires, pas les détruire.
Je te souhaite bon courage pour remettre ton beau bateau en état de naviguer.
Amitiés

_________________
Jean-Michel, Administrateur.
Sun Odyssey 42i Performance : SHADOW
avatar
Jean-Michel
Admin

Nombre de messages : 979
Age : 56
Localisation : Carnon (Montpellier )
Date d'inscription : 04/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://jeanneau.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  jltor le Mar 11 Mai - 18:29

Voici le récit que j'ai adressé à Voiles et voiliers.
Jean Louis.
Le quatre mai 2010 en fin de matinée, je passe au port de La Ciotat pour amener de l’avitaillement en prévision d’une croisière de quinze jours autour des iles Toscanes avec 8 amis sur 2 bateaux. Le vent d’Est-Nord-Est soufflait déjà à 20 nœuds, et la mer commençait à se former en laissant entrer dans le bassin Bérouard une houle d’Est de 0,5 mètre. Par sécurité, nous vérifions amarres et pare battages sur les bateaux de la digue sud.

Je repasse au port en début d’après midi, la mer s’est creusée, une houle de 2,5 mètres se fracasse sur la digue et entre dans le bassin bousculant les bateaux les uns contre les autres dans un fracas important. Il est désormais impossible de monter à bord. Les bateaux commencent à cogner sur le quai, mais il n ‘y plus rien à faire que d’attendre. Le spectacle est ahurissant, le bruit des coques les unes contre les autres, le choc des gréements, les vagues qui recouvrent le quai de plus d’un mètre. Je retourne travailler avec un très mauvais pressentiment.

Vers 17 heures, un coup de téléphone de mon amis Jean Jacques : « Tu devrais revenir, ton bateau a cogné….Il pique légèrement du nez…viens vite… »
Lorsque j’arrive, le vent s’est calmé, la houle a diminué. En arrivant devant Alguimar je constate que la jupe est ouverte, il penche vers l’avant.
Je monte à bord, j’ouvre la porte et la un sentiment de colère et de désolation m’envahit ; les planchers flottent au niveau des coussins du carré dans une eau marron qui empêche de voir les fonds. J’entends un bruit qui me rassure (faussement), celui de la pompe de cale. Je fais rapidement le tour du carré…Désolation…La houle résiduelle chahute Alguimar d’une manière désordonnée et inhabituelle, probablement à cause de la quantité d’eau à l’intérieur.
La voie d’eau est à l’arrière, jupe enfoncée, et jonction coque pont au niveau de la jupe ouverte sur 2 mètres (sur le Sun Odyssey 35 elle est juste au dessus de la ligne de flottaison).

Nous installons le tourmentin sous la coque en étarquant le guindant entre les taquets arrières et en reprenant le point d’écoute par l’arrière. La pompe à main deviens vite très dure et inefficace sans raison apparente. Je sors les seaux, et avec Fabienne mon épouse et André nous commençons à écoper, pendant environ une heure. Entre temps, les pompiers de La Ciotat sont arrivé, et me proposent une pompe vide cave gros débit. Elle fonctionne en 220 volts, et l’électricité du quai ne marche plus… Heureusement que Francis, mon voisin de quai et compagnon d’infortune a à bord un groupe électrogène. La pompe démarre, le niveau d’eau baisse.

Maurice arrive avec les bombes de mousse polyuréthane que je lui ai demandé d’acheter chez le ship d’en face. Je rentre dans le bateau, je mets une lampe frontale, j’ouvre le panneau au fond de la cabine arrière tribord, l’eau rentre toujours un peu au niveau de la jonction coque pont qui laisse apparaître un jour de 2 centimètres sur presque toute la largeur du bateau. J’injecte la mousse polyuréthane dans la fente et dans la brèche qui est 15 centimètres plus haut. Je termine l’opération dans la cabine bâbord, la voie d’eau est colmatée. La pompe des pompiers est efficace, mais il faut achever les fonds au seau.
Nous sommes trempés et fourbus.

Il est 20 heures, le maître de port me propose de gruter le bateau. Il faut juste dégager les quatre bateaux qui ont rompus leurs amarres arrières et qui sont au milieu du bassin. Le moteur démarre sans problème ; Marche avant et arrière fonctionnelle, Jean Pierre et Laurent montent à bord. Tous se positionnent à l’avant d’Alguimar pour éviter de trop enfoncer la jupe dans l’eau. Sous la surveillance de la pilotine du port, nous nous lançons dans la traversée « bassin Berourad - bassin Capussin ».
20 heures 45, Alguimar est sur un ber. Nous allons aider les deux autres bateaux à sortir. Le premier prendra un bout dans l’hélice, le second aura une avarie de barre (bloquée), mais tous sont arrivés sur l’aire de carénage.

Les dégâts sont importants, en plus du choc arrière, les 2 rails de fargues arrachés sur plus d’un mètre, le safran a tapé, balcons avant et arrières tordus, chandeliers et filières cassés, les flancs de coque râpés. A l’intérieur, l’eau est montée jusqu’aux coussins, les matelas sont trempés, les batteries ont été submergées, ainsi que le frigo, le chauffe-eau, les caisses à outils, les gilets de sauvetage et les denrées alimentaires…La structure sera a examiner par les experts. La précédente tempête date du 14 décembre 2009, les dégâts étaient moindre.

Une fois le niveau d’eau baissé, j’ai inspecté les pompes de cale. Pas de crépine ! Les deux se sont bouchées à cause de la vase et des débris de polyester. Le lendemain, une rapide inspection des bateaux récents du quai a permis de constater l’absence de crépine sur les pompes de cale.

Les autres bateaux du quai ont tous beaucoup souffert, mais sans voie d’eau (compressions, rails de fargue arrachés, décollement de contre moule…).
Tous les bateaux du quai sont équipés de double ou triple amarres avant et arrières renouvelées régulièrement, de pares battages en nombre et en taille surdimensionnés. Nous sommes amarrés volontairement très loin du quai. Cette fois, la chaine mère a reculé d’au moins deux mètres.

Remerciements : A tous nos amis de la digue sud, aux pompiers et aux agents portuaires, à la SNSM qui ont unis leurs efforts pour éviter le pire.

Les leçons de Fabienne et Jean louis:
1. La solidarité des marins plaisanciers.
2. Le tourmentin peut-être utile au port !!!
3. La bombe polyuréthane doit faire parti de l’inventaire du bord (c’est un vrai matériel de sécurité).
4. Vérifier si vous avez une crépine sur les pompes de cale.
5. Un port peut devenir un piège mortel pour un bateau.
6. Avec un bon bateau, on est mieux à la mer…

Depuis plus de vingt ans, la digue sud du bassin Bérouard doit être prolongée. Il paraît que c’est pour le mois d’octobre. Nous espérons tous que cela soit en 2010.

Richard nous fait un film.
http://www.youtube.com/watch?v=pQDRAaFLn-Y
avatar
jltor
Rang dans le forum : Armateur

Nombre de messages : 124
Age : 56
Localisation : La Ciotat
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://web.me.com/jltorresani1/Sun_Odyssey_35_ALGUIMAR/Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand j'ai fallit couler dans le port de La Ciotat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum